SCPI : Investir dans l’immobilier « Papier »

Posté par le 11 Avr 2010 dans Epargne, ImmobilierPas de commentaires

Acheter un appartement à titre d’épargne et en tirer des revenus locatifs, voilà qui fait rêver. Sauf qu’il faut pouvoir mobiliser des fonds nécessaires pour l’acquisition d’un bien, en choisir intelligement l’emplacement, espérer que le locataire paiera ses loyers, gérer les impondérables (fuite d’eau, incendie …) … Bref, bien des contraintes … Sauf à investir dans l’immobilier par le biais des SCPI !

Grace au SCPI, pas besoin d’avoir 300 000 euros pour investir dans l’immobilier puisque vous allez en fait acquérir des parts de Sociétés de Placement Immobilier et que quelques milliers d’euros suffisent pour la plupart des produits proproser pour « prendre une participation. »

Vous pourrez acquérir ainsi des locaux d’habitation ou commerciaux, suivant la SCPI que vous aurez choisi. La SCPI se charge d’investir dans la Pierre, et de mettre les acquisitions immobilière à la location (en les confiant à une société de gestion). En tant que « propriétaire papier » vous touchez donc des revenus sur les loyers à hauteur de votre participation dans la SCPI.

Les SCPI de biens immobiliers destinés aux professionnels ont un rendement légèrement supérieurs à ceux des SCPI qui se destinent à l’acquisition de logement d’habitation. Mais vous trouverez sur le marché des SCPI qui investissent dans l’immobilier ouvrant droit à la défiscalisation. Il est en effet possible d’effectuer une défiscalisation dite « Scellier » par le biais d’acquisition de part de SCPI et ainsi de vous ouvrir la porte de ce genre de défiscalisation sans avoir a acheter un appartement ou une maison, ce qui est bien appréciable surtout si votre effort d’épargne est limité. (relire notre article sur les SCPI Scellier

Les SCPI permettent donc :
– d’investir « à sa main »
– de mutualiser les risques (risques d’impayés, risques d’absence de locataire, risques de baisse de l’immobilier dans une ville particulière suite à la fermeture d’une grosse entreprise)
– de défiscaliser

L’investissement par SCPI permet également, et ce n’est pas le moindre des avantages, de ne pas avoir à se soucier de trouver des locataires, de faire le recouvrement des loyers (y compris par voie contientieuse au besoin) : c’est une société de gestion, adossée à la SCPI qui prend en charge ce travail. Cette gestion déléguée vous coutera certes une dizaine de pourcent du montant des loyers percus, mais vous offrira une veritable tranquilité.

Les SCPI n’en sont pas pour autant sans inconvénients :
– le montant de votre investissement n’est pas garanti (par exemple en cas de chute des valeurs immibilières)
– le placement est peu liquide, si vous avez besoin, dans l’urgence des sommes que vous avez investi, la revente est assez aléatoire, et il se peut que vous deviez vendre moins cher que votre prix d’acquisition initial.

Tags: ,

Commenter