Se sortir du « piège » du prêt rélai

Posté par le 16 Déc 2008 dans Crédit, ImmobilierPas de commentaires

On achète une maison ou un appartement après avoir bagarré pour obtenir un prêt, parce qu’on a un besoin familial ou un coup de coeur, et on met en vente son ancien logement, et on prend un prêt relai en espérant que la vente de celui ci se fera en quelques semaines, ou au pire quelques mois … Et entre temps le marché de l’immobilier bat de l’aile, les acheteurs reportent leur achat par peur de la crise, parce qu’ils n’arrivent plus à obtenir de crédits, parce qu’ils préfèrent prudemment vendre avant d’acheter maintenant que la crise est avérée (ce que n’avaient pu donc faire les plus malchanceux)…

Nombreux sont ceux qui se sont retrouvé dans cette situation, pour avoir acheter un bien immobilier dans une période charnière de crise économique, et qui se retrouve donc avec une maison ou un appartement à vendre, et un crédit relai qui leur pèse, ou qui pire arrive parfois à échéance (ceux ci étant conclu pour 24 mois).

30 000 foyers seraient dans cette situation embarrassante à devoir trouver une solution pour se sortir du « piège » dans lequel le retournement de la tendance immobilière les a mis. Plusieurs solutions pour se sortir du guêpier :

  • Baisser notablement le prix de vente de son bien

Même si cela est un crêve-coeur, il faut se dire qu’il vaut mieux une baisse modérée aujourd’hui qu’une vente avec une plus grosse décote demain. Il faut parfois se résoudre à mettre le bien légèrement en dessous du prix du marché pour en assurer la vente. En période baissière de l’immobilier, ne baisser que modérement  c’est prendre le risque la baisse du marché accompagne votre propre baisse et qu’ipso facto votre décision n’ait finalement aucun effet.

  • Négocier une prolongation du prêt relai

N’attendez pas dans cette hypothèse d’être acculé par un prêt relai arrivé à échéance et essayez d’anticiper la fin de celui ci en commençant assez tôt une négociation de votre prêt relai. Les banques acceptent parfois de vous accorder un délai supplémentaire de 6 mois, même si elle vous « invite » très vivement, en pareil cas, à baisser le prix de votre bien pour maximiser la probabilité que ce prolongement soit salvateur.

  • Louer votre bien immobilier

Si votre montage de crédit initial pour votre nouvelle acquisition le permet, et si le profil du bien que vous avez à vendre si prête, une bonne solution peut être de retirer votre ancienne propriété du marché, et de la proposer en location en attendant que le marché se revigore (ce qui finira bien par arriver, même si personne ne saurait réellement prédire quand se fera la sortie de la crise immobilière ). Vous pouvez également envisager de louer votre nouvelle acquisition et de regagner votre ancien logement, même si dans bien des cas cela posera des problèmes pratiques (vous n’avez souvent pas pris un nouvelle appartement plus grand sans raison !).

  • Revendre le bien récemment acheté

Humainement difficile, économiquement pénalisant, la revente du bien nouvellement acquis peut constituer une solution (ultime ?). Votre nouvelle acquisition aura probablement baissée de prix elle aussi, vous aurez payé des frais de mutation (dit « frais de notaire ») à fonds perdus (une dizaine de pourcents du prix initial).

  • Regrouper le prêt relai et le prêt de votre nouveau bien

En fonction de votre patrimoine et de vos revenus, vous pourrez peut-être envisager de regrouper votre prêt relai et votre crédit immobilier pris pour pour votre nouvelle achat de logement. Mais il n’y a pas de miracle, on ne vous prêtera que si les échéances ne représente pas plus d’un tiers de vos revenus. Cette solution peut donc impliquer de repartir sur un prêt plus long (le temps de remboursement étant comme chacun sait une variable d’ajustement pour faire diminuer le prix des mensualités, même si elle augmente in fine le coût du crédit).

Quelque soit la solution envisager il est clair, on l’aura compris, qu’elle ne sera pas sans demander quelques sacrifices, hélas …

Quant aux candidats au changement de logement, qui s’interroge sur l’opportunité de prendre un prêt relai et d’anticiper leur nouvelle acquisition en espérant vendre vite … ce billet les incitera à la plus grande prudence en cette période agitée … !

Tags: , , , , , , , ,

Commenter