Assurance vie : le placement préféré des francais

Posté par admin le 21 avr 2010 dans Epargne, FiscalitéPas de commentaires

L’assurance vie peut-être souscrit auprès des assureurs comme son nom l’indique, mais également auprès de votre organisme financier habituel (banque, gestionnaire de patrimoine. L’assurance vie, qu’il ne faut pas confondre avec l’assurance décès ne fait l’objet d’aucun questionnaire ou examen de santé préalable, puisqu’au bout du compte, ca n’est pas l’assurance d’un risque de décès mais un outil d’épargne long terme. Le principe est d’épargner soit pas un versement unique initial, soit par des versements programmés régulièrement et récurrents, soit par le biais de versements exceptionnels, soit plusieurs des solutions evoquées (il y a de la souplesse). En fonction du type de contrat que vous choisissez, votre capital sera investi dans des produits financiers en conséquence. La plupart des contrats ont une partie qui repose sur un fon en euros. Qui dit fond en euros dit capital garanti, vous etes surs de recupérer votre « mise » pour la partie des fonds investie en euro. Par ailleurs, par effet de cliquet, le rendement annuel du fond en euro sera sécurisé d’année en année pour etre définitivement acquis.

Après les périodes de turbulence rencontrés sur les marchés financiers ces dernières années, les épargnants ont tendance à fuir le risque et la plupart d’entre eux choisissent d’investir dans des assurances vie qui s’appuient uniquement sur un fond en euros. Suivant les assureurs ce type de placement a générer l’année dernière entre 3 et 4,5%.

Mais si vous avez un peu plus le gout du risque, et que vous voulez dynamiser votre épargne (ou du moins nourrir cet espoir, en ayant confiance en l’avenir, vous pouvez plutot placer vos économies dans un contrat multi-supports.

Une partie de votre epargne sera placée dans un fond en euro pour ne pas etre 100% tributaire du risque, mais une partie, variable d’un contrat à l’autre, sera investis dans d’autre supports, essentiellement en actions, en sicav, en obligation, ou en parts de SCPI (immobilier). Perspective de beaux rendements si tout se passe bien sur les marchés … ou de perte à l’issue du contrat si vous avez choisi le « mauvais » contrat, au « mauvais » moment.

Gardez bien à l’esprit en tout cas, que l’assurance vie reste un placement plutot long terme si vous voulez bénéficiez pleinement des avantages fiscaux qu’il offre. Il faudra attendre huit ans pour bénéficier à plein des allègement fiscal des plus values.

Si vous êtes « tenus » par une obligation de détention durant ces huit ans pour l’avantage fiscal, la plupart des assurances vie pourront être closes par anticipation, si vous aviez un besoin de trésorerie urgent et imprévu. Votre argent n’est donc réellement « bloqué » que si vous faites de l’optimisation fiscal un impératif ! En cas de clôture anticipé, vous recuperez vos fonds, et les plus values realisées.

S’il s’agit d’un placement d’épargne, pourquoi donc appeler ces produits des « assurances vie » ? Tout simplement parce que ces contrats ont la particularité de ne pas rentrer dans la succession si vous decedez, que les bénéficiaires que vous ayez désignés soit de votre famille ou des tiers.

Lors de souscription d’un contrat d’assurance vie, vous devez apporter toute votre attention aux frais inhérents à celui ci. Tout d’abord les frais de versements, qui sont des sommes prelevés sur votre dépôt pour que l’assureur se rémunère. Il convient d’etre vigileant car certains contrats ont des taux de frais d’entrée très important (jusqu’à cinq pourcents). A contrario, vous trouverez auprès des opérateurs internet des contrats à 0% de frais d’entrée. Mais ce n’est pas le seul paramètre car il y a aussi des frais de gestion annuel, qui eux aussi sont variables (entre 0 et 1% de la somme placée).

Pesez-donc bien tout les paramètres :
- les frais d’entrée
- les frais de gestion
- le rendement a priori (certains produits sont réputés pour leur régularité et la pertinence des placements effectués par les gestionnaires, cela a un coup à l’entrée comme à la gestion, mais qui peut etre parfaitement interessant si le rendement est justifié !)

Suivant les contrats, vous aurez également à tenir compte de la manière dont vous souhaitez récuperer vos fonds : sous forme de capital, dans ce cas votre épargne vous est rendu en un seul versement à l’échéance du contrat, ou sous forme de rente, et dans ce cas, les fonds vous sont restitués sous forme de rente trimestrielle (ou mensuelle) ce qui est souvent choisi pour un placement visant à compléter une retraire !

Si l’assurance vie reste le placement préféré des français, ce n’est donc pas sans raison, tant les avantages sont nombreux !

Tags: , , ,

Commenter